#2 Lire M. Cambron

Closed
opened 2 months ago by louis · 13 comments
louis commented 2 months ago
- [Texte PDF](https://git.loupbrun.ca/umontreal/fra3310-a19-notes/raw/branch/master/lib/M.Cambron.pdf) - 6 pages
louis self-assigned this 2 months ago
louis added the
lecture
label 2 months ago
louis added this to the Semaine #1 milestone 2 months ago
louis added the due date 2019-09-11 2 months ago
louis added the
texte court
label 2 months ago
louis added the
théorique
label 2 months ago
louis started working 2 months ago
louis commented 2 months ago
Owner

La société serait organisée selon 3 sphères :

  • politique (organisation de la société)
  • économique (production)
  • idéologique (représentation du monde)
La société serait organisée selon 3 sphères : - politique (organisation de la société) - économique (production) - idéologique (représentation du monde)
louis commented 2 months ago
Owner

Le discours social commun serait non pas une addition de tous les discours, mais ce qui rattache tous les discours – sorte de matrice qui fonde tous les autres discours.

Le **discours social commun** serait non pas une addition de tous les discours, mais ce qui rattache tous les discours – sorte de matrice qui fonde tous les autres discours.
louis commented 2 months ago
Owner

(parenthèse de ma part concernant appareil/dispositif)

Ce discours social commun sert donc littéralement de lieu commun à l’ensemble des discours spécialisés qui se déploient dans les champs spécifiques des divers appareils idéologiques (Église, État, École, entre autres) à l’œuvre dans la société. C’est à partir de lui que se constituent les divers mécanismes par lesquels les appareils idéologiques cherchent à établir leur hégémonie.

appareil (technique) vs dispositif (militaire, coercitif) :

Anthony Masure présente la distinction entre les 2 termes, où dispositif serait coercitif, alors qu’appareil représente un ensemble technique de possibilités dont on garde la maîtrise autonome.

Ici, l’autrice semble présupposer que l’«appareil» idéologique est déjà orienté (car faisant partie d’un «mécanisme», donc dans un système idéologique)

(parenthèse de ma part concernant appareil/dispositif) > Ce discours social commun sert donc littéralement de lieu commun à l’ensemble des discours spécialisés qui se déploient dans les champs spécifiques des divers appareils idéologiques (Église, État, École, entre autres) à l’œuvre dans la société. C’est à partir de lui que se constituent les divers mécanismes par lesquels les appareils idéologiques cherchent à établir leur hégémonie. appareil (technique) vs dispositif (militaire, coercitif) : Anthony Masure présente la distinction entre les 2 termes, où dispositif serait coercitif, alors qu’appareil représente un ensemble technique de possibilités dont on garde la maîtrise autonome. Ici, l'autrice semble présupposer que l'«appareil» idéologique est déjà orienté (car faisant partie d'un «mécanisme», donc dans un système idéologique)
louis commented 2 months ago
Owner

Marc Angenot parle en ce cas d’allégorèse, c’est-à-dire « du rabattement centripète des textes du réseau sur un texte-tuteur ou un corpus-fétiche »

Voir #1

> Marc Angenot parle en ce cas d’**allégorèse**, c’est-à-dire « du rabattement centripète des textes du réseau sur un texte-tuteur ou un corpus-fétiche » Voir #1
louis commented 2 months ago
Owner

Plus prudent, Marc Angenot limite le discours social à se dit et s’écrit dans une société donnée : le « narrable » et l’ « argumentable » (1984a, p. 20).

Voir #1

> Plus prudent, Marc Angenot limite le discours social à se dit et s’écrit dans une société donnée : le « **narrable** » et l’ « **argumentable** » (1984a, p. 20). Voir #1
louis commented 2 months ago
Owner

Reste posé le problème des relations qu’entretiennent les récits qui se donnent comme tels — les récits littéraires — avec les récits sociétaux qui trop souvent, comme les mythes, se présentent sous le couvert de la vérité.

C’est tout le problème de la fiction

> Reste posé le problème des relations qu’entretiennent les récits qui se donnent comme tels — les récits littéraires — avec les récits sociétaux qui trop souvent, comme les mythes, se présentent sous le couvert de la vérité. C'est tout le problème de la fiction
louis commented 2 months ago
Owner

Ce qui est intéressant, c’est d’étudier l’émergence des «discours singuliers»; les discours qui échappent au discours commun (à l’idéologie dominante?)

Ce qui est intéressant, c'est d'étudier l'émergence des «discours singuliers»; les discours qui échappent au discours commun (à l'idéologie dominante?)
louis commented 2 months ago
Owner

les textes d’une époque (intertextualité) cristallisent eux aussi (par leur «fonction modélisante») ce qui est acceptable à une époque donnée (ex. plusieurs textes qui parlent d’un même sujet en font un sujet mainstream)

les textes d'une époque (**intertextualité**) cristallisent eux aussi (par leur «fonction modélisante») ce qui est **acceptable** à une époque donnée (ex. plusieurs textes qui parlent d'un même sujet en font un sujet _mainstream_)
louis stopped working 2 months ago
27min 14s
louis started working 2 months ago
louis commented 2 months ago
Owner

L’instance idéologique est la sphère qui transcende toutes les autres.

**L'instance idéologique** est la sphère qui transcende toutes les autres.
louis commented 2 months ago
Owner

En effet, les attributs d’unicité et de totalité du discours social de même que son double caractère — à la fois collection d’objets et règles matricielles de ces objets — jettent une lumière nouvelle sur deux concepts clés en études littéraires : celui d’intertextualité et celui d’acceptabilité.

Cambron annonce ici les 2 thèmes piliers de son texte

> En effet, les attributs d’unicité et de totalité du discours social de même que son double caractère — à la fois collection d’objets et règles matricielles de ces objets — jettent une lumière nouvelle sur deux concepts clés en études littéraires : celui **d’intertextualité** et celui **d’acceptabilité**. Cambron annonce ici les 2 thèmes piliers de son texte
louis commented 2 months ago
Owner

Définition de l’intertextualité

C’est précisément le sens qu’il faut donner à l’intertextualité : un réseau serré de renvois doublé de modalités de lecture.

Les discours se renvoient les uns aux autres

## Définition de l'intertextualité > C’est précisément le sens qu’il faut donner à l’intertextualité : un réseau serré de renvois doublé de modalités de lecture. Les discours se renvoient les uns aux autres
louis commented 2 months ago
Owner

Tout l’ouvrage se pose alors comme la transgression d’un discours hégémonique qui identifie sexe et amour.

exemple de cas où l’acceptabilité est transgressé, alors qu’on traite paradoxalement de sujets universels : l’amour et le sexe!

> Tout l’ouvrage se pose alors comme la transgression d’un discours hégémonique qui identifie sexe et amour. exemple de cas où l’acceptabilité est transgressé, alors qu’on traite paradoxalement de sujets universels : l’amour et le sexe!
louis commented 2 months ago
Owner

[…] l’extension du concept de texte se trouve alors élargie, pour englober par exemple une peinture ou un type d’échange social

Plusieurs formes de discours

Tout acte («parlé-agi») peut faire partie du discours, comme les arts – «parce qu’ils expriment à leur façon nos représentations du monde»

> […] l’extension du concept de texte se trouve alors élargie, pour englober par exemple une peinture ou un type d’échange social Plusieurs formes de discours Tout acte («parlé-agi») peut faire partie du discours, comme les arts – «parce qu'ils expriment à leur façon nos représentations du monde»
louis referenced this issue from a commit 2 months ago
louis stopped working 2 months ago
15min 27s
Sign in to join this conversation.
No Milestone
No Assignees
1 Participants
Total Time Spent: 42min 41s
Due Date

Sep 11, 2019 Overdue

Dependencies

This issue currently doesn't have any dependencies.

Loading…
Cancel
Save
There is no content yet.